Une rencontre avec soi... vers les autres et le monde.
Un nouveau regard sur la vie...

mardi 10 mai 2016

Transformer ses émotions

Nous avions abordé ici, les émotions, en quoi elles participent à notre survie.

Afin que les émotions ne se transforment pas en sentiments négatifs,
il est important d'apprendre à les écouter.

Comme nous l'avions vu, il est normal d'éprouver des émotions et tout particulièrement des émotions négatives qui nous permettent de réagir en cas de danger.
En effet, une émotion négative entraîne immédiatement une réaction de survie : Par exemple, j'ai peur face à une bête féroce en liberté, je trouve en moi l'énergie pour me sauver très rapidement.

Mais si cette émotion s'installe et se répète trop souvent, elle devient un état d'être.
Si l'émotion est la peur, la répétition entraîne un sentiment de peur permanent puis l'angoisse.

Le meilleur moyen d'éviter cela est d'apprendre à repérer les émotions pour les transformer rapidement en neutralité puis en sentiment de joie.

Cela peut paraître étranger au départ, mais l'expérience aidant, ce mode de fonctionnement s'installera peu à peu et vous serez de plus en plus réactive (f)

L'exercice

Concentrez vous quelques instants. 
En fonction des pensées qui sont là en vous, quelle est l'émotion ressentie ?
Etes vous triste ? Etes-vous en colère ? Avez-vous peur ?
Etes vous joyeuse (x) ?

Si c'est la joie qui se présente, ne changez rien, renforcez doucement. 
Laissez apparaître le sourire.

Si c'est une émotion désagréable, prenez en conscience et posez vous la question : 
Suis-je en danger ici et maintenant ?
Probablement que non, sinon vous ne seriez pas en train de lire ce billet.

Donc, c'est que votre mental a pris le dessus et dirige votre vie.
Le mental sert à trouver les solutions pour répondre aux problèmes qui se posent à vous.
Ne le laissez en aucun cas vous transporter dans le passé pour ruminer 
et dans l'avenir pour le craindre. 
Convoquez le pour réfléchir et vous proposer des solutions 
et uniquement pour cela.
Quand il a fini son travail, remettez le au repos.
Pour vous y aider, c'est ici

Belle découverte !


A bientôt

Frédérique

vendredi 22 avril 2016

Vivre ou Survivre....

Avril ! le beau mois !

Le soleil reprend des forces et 
les envies de bouger et d'avancer se présentent à nous.

Il est temps de mettre en place les projets auxquels nous avons pensé durant l'hiver
de réactiver nos énergies,
et surtout d'être persuadé que c'est possible
afin de vivre pleinement notre vie.

Malheureusement, nous avons trop tendance à nous mettre en état de survie.

Tout au long de notre évolution, 
l'homme à mis en place des stratégies pour survivre.
Et notamment, il a un merveilleux outil créé par son cerveau primitif : 
L’Émotion.
L'émotion qui se décline en trois "nuances" de base : 
La peur - la colère - la tristesse

Rien de négatif dans tout cela, 
car chaque émotion enclenche les hormones et l'énergie nécessaires 
pour survivre lors d'un danger éminent.
Par exemple, la peur permet la fuite, 
la colère de faire face au danger en se montrant fort,
la peur de se faire oublier du prédateur.

Chaque personne privilégie une émotion par rapport à une autre,
Cela est souvent inscrit dans l'histoire familiale 
et nous est transmis en héritage.

Donc, il est tout à fait naturel d'avoir peur, d'être triste ou en colère
à condition que cela soit juste une émotion.
Il faut veiller à ce que cette émotion ne se transforme pas
en un sentiment qui perdure alors que le danger est passé, 
devenant peu à peu une angoisse 
qui pétrifie notre capacité à aller de l'avant.

Si vous bloquez dans vos projets,
peut-être est-il nécessaire de faire le point à ce sujet,
d'apprendre à repérer quelle est votre émotion première 

Cela vous permettra d'apprendre à vous contempler 
sans jugement, ni à priori,
à mieux vous connaître et à installer durablement
une quatrième émotion : La joie

Un petit exercice ?

Tout d'abord, sachez qu'aucune des trois solutions n'est meilleure ou pire qu'une autre :
Elle est, c'est tout.

Donc, concentrez vous...
Repensez à la dernière fois que vous avez été saisi par quelque chose : 
Un bruit brusque derrière vous par exemple. 
Quelle est votre réaction ?
Avez vous plutôt tendance à : 
- Vous levez de votre chaise pour prendre la fuite
- Vous tasser sur votre chaise, arrondir votre dos voir protéger la tête avec vos mains
- Vous retourner brusquement et sentir la colère monter en vous, prêt à rugir.

Maintenant regardez vous dans votre vie quotidienne....
N'y voyez vous pas quelques similitudes ?
Si oui, alors il est temps de déconnecter le bouton
"DANGER"

C'est souvent ce même mode de fonctionnement qui vous accompagne
dans votre vie quotidienne, 
dans votre relationnel
dans la mise en place de vos projets.

Parfois, il est nécessaire d'avoir un regard extérieur, 
et une personne pour vous accompagner.
Cela fait partie de ma mission...

Belle journée

Frédérique







jeudi 21 avril 2016

lundi 7 mars 2016

Miam O Fruits


Manger sainement est le premier cadeau que vous pouvez faire à votre corps.
Ecouter et prendre soin de votre corps est un élément essentiel pour mieux vous sentir.
C'est une des bases du travail pour votre mieux être que je vous propose ici

Voici une recette du Miam 0 Fruits que je vous recommande chaleureusement.

Je pratique tous les matins avec la plus grande satisfaction....

Le creux de dix heures a disparu.

Au fur et à mesure vous trouverez la quantité qui vous convient.

Utilisez de préférence des aliments biologiques

Voici la recette :

Dans un bol à céréales :
Une banane ou une demie-banane très mûre écrasée
deux cuillères à soupe d'huile de colza
Bien mélanger
Mixer avec un petit hachoir électrique
Une cuillère à soupe de graine de lin 
Une cuillère à soupe de graine de sésame
(Vous pouvez préparer d'avance pour quelques jours - pas plus de 5)
Ajoutez à votre préparation
Puis choisissez un petit cocktail de fruits à coquille : 
Amande, noisette, noix de cajou....
Mettez dans votre bol
Puis complétez avec trois fruits de saisons au choix
Terminez en arrosant le tout d'un demi-jus de citron

Pour vous aider j'ai trouvé un petit film sur internet

Bon appétit

A bientôt

Frédérique

samedi 27 février 2016

Oser !

Oser se poser les questions
Oser passer à l'acte
Oser passer au-dessus du regard de l'autre

Un joli reportage :


Et si vous aussi vous osiez ?

Allez à la découverte de vos capacités, de vos valeurs
Découvrez votre Mission de Vie

Belle soirée

Frédérique


mercredi 17 février 2016

Votre livre de la loi

Les mots ont du poids. Ils s'inscrivent en vous et dictent votre vie.
Qui ne se souvient pas, enfant, d'un compliment d'un professeur ou du reproche d'un parent ?

L'ensemble de ces mots se sont ancrés en vous et ont  formé peu à peu votre livre de la loi, 
celui qu'aujourd'hui encore vous écoutez et suivez.

Si vous en doutez prenez un peu de temps,
installez vous tranquillement au calme avec une feuille et un crayon.
Notez toutes les phrases qui vous reviennent
 souvent elles commencent par
"Tu ne dois pas"
"Tu es trop"
"Tu n'es pas assez"

Il y a aussi les petites phrases du type : 
"L'argent ne se trouve pas sous le sabot d'un cheval"
ou 
"L'argent va à l'argent"
"Le bonheur, ça n'existe pas"
"Ce sont toujours les mêmes qui ont de la chance"

Et maintenant prenez un peu de distance.

Vous avez devant vous votre livre de la loi.
Et le plus souvent ces phrases régissent encore votre vie
Ce sont vos croyances.


Inutile d'en vouloir à ceux qui vous les ont dites.
Eux-mêmes les ont reçues.
On ne peut donner que ce que l'on a reçu.

Mais aujourd'hui, vous n'êtes plus un(e) enfant.
Aujourd'hui vous pouvez décider que ces croyances ne sont plus les votres.
Vous pouvez les rendre à ceux qui vous les ont données.
Etre adulte c'est choisir.

Vous pouvez décider qu'à partir de maintenant
ces messages ne vous empêcheront plus d'avancer.
En les réduisant peu à peu à néant, 
vous pourrez laisser émerger vos capacités
et vos objectifs aboutir.

Parfois une aide est nécessaire.
Si c'est le cas, faites vous accompagner,
Ça en vaut la chandelle

C'est la mission que je me suis donnée :
Accompagner ceux qui le désirent sur ce chemin
Plus de renseignements ici

Belle journée

Frédérique


samedi 2 janvier 2016

Mettre son mental au repos....



Biologiquement, l'hiver c'est l'hibernation. 
Mettre votre corps au repos, lui laisser le temps de la récupération, 
manger peu, dormir beaucoup, boire une eau de qualité en abondance.
Respecter votre rythme biologique

C'est aussi une saison merveilleuse pour se réconcilier avec soi-même, 
reprendre contact à ce qu'il y a de plus profond en vous.
Ecoutez, contemplez vos émotions, 

Et puis, mettre votre mental au repos.
Cet infatigable bavard, qui rabâche à l'infini les mêmes propos, 
vous assommant de sa musique de fond, 
de ce brouillard auditif qui ne vous permet plus d'entendre l'essentiel
Votre présence

Mais il n'est pas facile à faire taire le bougre !
Il résiste, revient à la charge jusqu'au beau milieu de vos nuits parfois

Dans son livre "Le pouvoir du moment présent" Eckart Tolle écrit :

"Vous connaître comme étant l'Etre derrière le penseur,
le calme derrière le parasitage mental,
la joie et l'amour derrière la souffrance,
c'est cela la liberté, le salut, l'illumination

Se dissocier de la compulsion à réfléchir,
c'est être le témoin silencieux des pensées et des comportements,
en particulier des scénarios mentaux qui se répètent
et des rôles joués par l'égo

En fait, dès l'instant ou le jugement cesse
par l'acceptation de ce qui est,
vous êtes libéré du mental"


Une astuce pour mettre votre mental au repos : 

Il suffit de lui demander qu'elle sera la prochaine pensée....

Comme c'est le grand spécialiste du passé et du futur, il n'a pas l'habitude de travailler au présent.
Il lui faudra quelques temps avant de trouver une nouvelle idée à vous imposer.

Savourez ce moment de vide, de calme dans votre esprit.

Recommencez...
et à force, ce terrible dictateur baissera les bras !

Vous retrouverez peu à peu l'équilibre entre votre corps et votre mental,
et pourrez de nouveau entendre le bruissement de vos émotions parler de vous....

A bientôt !

Frédérique